Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Le mot du directeur

Avec ce bel automne, que le déclin des jours et la chute des feuilles n’auront en rien modéré la douce avancée vers l’hiver, nous serons bientôt là au pied de l’arbre vert pour y suspendre les fruits de ce qu’on a semé, nos souhaits, les vœux, des projets…

D’abord de branche en branche, faire galoper une guirlande de jeunes gens riants qui cabriolent en descendant des couloirs de classes pour aller se ressourcer à l’air pur dans les cours du collège de l’écrin verdoyant du site de Bernardfagne.

Cette année au collège sur 605 adolescent(e)s, ce sont 160 nouveaux élèves (dont 134 en 1ère année) que nous avons accueillis au mois de septembre avec autant de familles de la grande région qui découvrent ou retrouvent la solide formation intellectuelle de Saint-Roch à travers le travail sérieux, régulier et assidu dans lequel leur enfant doit progressivement s’engager pour se construire une « tête bien faite ». Pour 160 jeunes qui se sont adaptés bien vite au dédale de leur nouvelle école, l’esprit de Saint-Roch au travers de chaque professeur et de chaque discipline enseignée doit lentement les éclairer. Même si les cours constituent l’essentiel de notre travail pédagogique, nous voulons mettre tout en œuvre pour accompagner au mieux les jeunes qui nous sont confiés. Ainsi, de la première à la sixième, toute classe est confiée à un interlocuteur privilégié qu’est le titulaire. Son rôle est de favoriser la création progressive d’un esprit de groupe, de régler les petits conflits inhérents à la vie en société et encore de développer des projets de classe.
Pour donner les meilleures chances aux élèves du premier degré de poursuivre à Saint-Roch leurs humanités générales, nous tentons également - malgré les moyens limités qui sont mis à notre disposition - d’aider les élèves qui éprouvent des difficultés. Si un rattrapage régulier ne suffit pas dans le cadre des apprentissages des différents cours, nous organisons des cours de remédiation en groupes restreints, où un professeur a pour tâche d’aider les élèves à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent en répondant à leurs questions et/ou en reprenant certaines matières vues précédemment.
Une autre de nos priorités est la problématique de l’orientation. À tous les niveaux d’étude, il est important que le jeune puisse apprendre à se connaître tout en cherchant, avec l’aide du P.M.S. et de ses professeurs, l’orientation qui lui conviendra le mieux pour préparer son projet personnel.

Ensuite sur le roi de nos belles forêts, accrocher des fruits rouges, quelques pommes d’api…
Rouge comme le soleil de septembre de la journée ludico-sportive en vélo à Palogne des élèves de 1ère avec leurs professeurs pour faire mieux connaissance et se découvrir autrement. Rouge d’un peu d’émotion les jeunes musiciens accompagnant de leur instrument les professeurs de l’Animation pastorale lors de la célébration de rentrée où tous, nous étions appelés à devenir lumière qui rayonne. Rouge, le nez du clown de cirque, comme la tenue de la dompteuse de tigres au tir à la carabine sous le grand chapiteau de la fancy-fair d’octobre. Rouges, les nappes du banquet de novembre des indéfectibles Anciens saint-rôchis pour qui l’Abbé Jehenson et l’Abbé Villers rappelaient : « le meilleur est encore en moi et j’ai encore à le réaliser. Je n’ai pas fini mes humanités ». Rouge, le rideau des théâtres dans lesquels nos élèves de 4ème, de 5ème et de 6ème entrouvrent avec leurs professeurs d’autres portes de la beauté. Rouge, le fil de notre action collégiale pendant les semaines de l’Avent à récolter des vivres pour Saint Vincent de Paul et aussi amener nos élèves à prendre conscience des difficultés d’autrui en se mettant au service des plus démunis. Rouge, le sol de la salle polyvalente où rebondissent depuis peu, les éclats de rires et de voix des nombreux jeunes de 12 à 18 ans qui composent la troupe théâtrale du collège en pleine répétition de leur nouvelle pièce. N’est-ce pas là une défense et illustration des bénéfices du théâtre à l’école pour une jeunesse toujours plus en recherche de créativité, une jeunesse qui a le goût du beau, qui capte et qui perçoit - plus que jamais dans notre société - la réalité qui l’entoure avec l’œil autant qu’avec l’oreille ..?

Enfin à la pointe de l’arbre de Noël, faire briller une étoile. L’étoile propose un chemin à suivre. Elle rappelle que chaque homme est plus grand que lui-même. Qu’il y a de l’humain en chaque homme. Elle le met en relation avec le divin à travers sa relation aux autres.
Au collège de Saint-Roch, nous voulons accueillir l’enfant tel qu’il est éduqué déjà dans sa famille, le considérer dans sa singularité et le respecter dans ses choix, même si à Saint-Roch, nous continuons de proposer aux jeunes de prendre racine dans une école qui éduque aux valeurs humaines et chrétiennes en enseignant.

Souhaitons à nos jeunes « de construire un monde qui tournerait plus juste, où les relations ne seraient pas marquées par la violence et la convoitise, où chacune et chacun trouverait avec bonheur sa place …»1.

Joyeux Noël à toutes et à tous. Que l’année 2007 vous offre des échanges vrais dans toutes vos rencontres et qu’elle voit se réaliser vos projets simples ou audacieux.


1 « Mission de l’école chrétienne », p.17, Conseil général de l’Enseignement Catholique, 2ème édition, à paraître en janvier 2007.

Benoît DARDENNE, directeur.

Retour