Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Couleurs du 100ème, cadeau d'anniversaire

Beau rêve au départ, il est devenu réalité qu’on n’oubliera pas de sitôt! Le double anniversaire que nous fêtons cette année a été marqué, ces 14, 15 et 16 mai, par une exposition-concours qui s’est déroulée dans les meilleures conditions: soleil, visiteurs enthousiastes, qualité artistique et abondance inouïe: pas moins de 50 toiles d’artistes consacrées uniquement au site de Bernardfagne. On n’avait jamais vu cela!

Pas moins de 32 peintres, auxquels on ajoutera 25 œuvres d’élèves, ont répondu à notre invitation et ont su nous ravir ou nous surprendre par leurs vues, traditionnelles ou inattendues, mais toujours très personnelles et authentiques de notre vieux Saint-Roch. Jamais nous n’avions vu le porche, les tours, les recoins les plus inattendus si bien représentés sur les toiles.

Imaginez la Salle des Chevaliers transformée en galerie d’art! Les premiers étonnés étaient les peintres eux-mêmes qui se régalaient de voir leurs œuvres bien mises en valeur sur les murs de pierre et sous les voûtes centenaires.
Cinquante tableaux illustraient les multiples facettes du collège. De taille parfois imposante, ils étonnaient surtout par leurs qualités: exécution soignée, couleurs recherchées, composition équilibrée. Le Jury, présidé par Mr. J.C. Coenen, professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Liège, secondé par six critiques experts, a eu bien de la peine pour départager les candidats. Heureusement, les prix étaient nombreux et alléchants, notamment grâce à vous, les Anciens. Le 1er Prix, «Prix Anniversaire», de 350 €, était constitué essentiellement de vos dons et complété par une contribution de la caisse de notre Association des Anciens. Les communes de Ferrières et Aywaille ont offert le 2ème Prix (275 €). L’Enseignement Catholique (200 €), l’Evêché de Liège (150 €) et l’Office du Tourisme de Hamoir (100 € et huit jours d’exposition pour un des lauréats) ont complété la liste des 5 premiers prix. Les commerçants de la région ont offert des prix en nature au 5 suivants et alimenté le Prix du Public (275 €).

Les élèves avaient leur propre concours. Ils pouvaient s’exprimer par toutes les techniques: dessin, gouache, aquarelle, huile…Ils et elles ne nous ont pas moins réjouis que les adultes. Il fallait du cran à la quinzaine d’entre eux (de la 1ère à la 6ème année) pour oser s’afficher au regard critique de leurs camarades. Ils n’ont pas eu à rougir. Les deux Prix de 100 € offerts par le collège aux deux premiers de chaque cycle ont récompensé des œuvres de qualité que le jury, présidé par Mme Verbert, ancienne inspectrice de dessin, a fort appréciées. Bravo aux lauréats et à tous ceux qui ont exposé leurs œuvres avec «les grands».

L’expo se termine par un succès de grande qualité artistique. Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite d’une manifestation culturelle qui fera longtemps encore honneur à Saint-Roch.
Eloi Magnette

André SIMAR, notre invité d’honneur,
nous a gâtés par quatre tableaux impressionnants de précision et de rêve, de réalisme et d’invention, d’humour et de sérieux, puisqu’ils illustraient aussi bien le cirque que la conversion de Saint-Paul, Jean-Sébastien Bach ou l’artiste lui-même en un admirable autoportrait fait de fantaisie et d’abstraction, mais d’une ressemblance parfaite. De plus, à l’entrée du cloître, nous avions accroché le superbe Saint Roch qu’il nous a offert pour notre anniversaire.


Les clairs-obscurs d’Eloi

Eloi, tes fructueuses insomnies nous ont fait du bien et tu as été le maître-d’œuvre d’une exposition qui fera date!
Tu sais à quel point nous (et tant d’autres) aimons tes tableaux, comme nous apprécions leur présence au banquet des anciens pour la bonne et belle cause… Merci, de nous avoir donné un Saint-Roch vu autrement encore, en tonalités agréables et transitions heureuses… Bravo pour ces «obscurs», toutes ces tâches dans l’obscurité: ces 1001 tracasseries typiques de Bernardfagne! Elles vont du clou et du papier collant à la clef adéquate, mais aussi de la «relance» d’un artiste à la configuration du jury, ou encore de la réception des œuvres à la proclamation des prix, sans oublier le contrat d’assurance et la composition des lots, mais aussi du transport des tableaux, de leur support et de leur étiquetage à la juste présentation de notre invité d’honneur, le peintre Simar, soit du vernissage à la clôture voire… des 100 ans des anciens aux 150 ans des humanités…
Et merci pour ces «clairs», un régal de qualité pour l’œil dans la diversité, l’originalité et la personnalité des peintres, la convivialité de l’atmosphère, le cadre agréable et chaleureux, le bon goût du projet, le travail en équipe, le souci du détail, l’efficacité, …
Présent dans l’ombre, présent dans la lumière…tu as été le plus entreprenant de nos maîtres, paraît-il retraités. Merci!

Fernand Mercier, 1er prix…

La soixantaine, résolument jeune et affable, né à Auxerre et issu d’un milieu d’artistes décorateurs, Fernand Mercier dit devoir son éveil à la peinture au respect qu’il a toujours eu pour et à l’intérêt qu’il a toujours porté aux… réalisations des autres!
Si Julien Lux et Marcel Lagasse furent ses «guides» et Ivan Huque son ami, il se plaît à dire qu’il est autodidacte.
Le thème imposé par St-Roch, le cadre d’une école et la qualité intrinsèque des participants l’ont laissé longtemps hésitant avant de dire «oui».
Mais connaissant la difficulté d’organiser des expositions, par réelle sympathie pour les concepteurs ainsi que par nostalgie pour le cadre (il a longtemps habité à Ferrières) il décida de jeter son talent dans une «Neige précoce à Saint Roch». «Travaillant au couteau une peinture empâtée et recherchant un éclat de soleil particulier sur St-Roch, j’ai voulu donner à ce moment une chaleur paradoxale». Le jury a apprécié.
Ce week-end nous a permis aussi d’apprécier, Monsieur Mercier, votre amabilité et votre spontanéité. Votre humilité, quant à elle, devra maintenant se faire violence pour une exposition à La Maison du Piqueur à Hamoir! Vous y êtes le bienvenu…n’hésitez pas!



Hélène Van Sull, 1er prix des élèves

L’aquarelle est une de mes passions, je m’y adonne depuis mes dix ans.
Inscrite dans une Académie, j’ai eu la chance d’avoir un professeur compétent qui me laissait beaucoup de liberté, notamment dans le style et le choix de mes sujets. Ceux-ci sont donc assez variés. Un concours de peinture organisé à Saint-Roch ? Cela m’intéressait bien sûr, mais le fait de devoir peindre Saint-Roch ne m’emballait pas de prime abord. Mais quelques séances de photographies m’ont fait découvrir le collège sous des aspects assez enchanteurs et qui ont fini par me séduire.
De quoi me pousser à revoir ma première impression et à considérer le concours comme une opportunité pour montrer ce que je savais faire: je n’ai eu jusqu’ici que très peu d’occasions d’exposer. De plus, j’ai été particulièrement surprise de voir autant d’ artistes participer à cette exposition. Alors, un tout grand merci!


Hélène Van Sull (élève en 5A, 1er prix des élèves aînés)




E. Magnette

Retour