Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Qu’est-ce que «la 8ème semaine» ?

C’est une formule abrégée qui désigne un rythme de progression scolaire propre à Saint-Roch et qui concerne uniquement le 1er degré ( = 1ère et 2ème années). L’idée est de retonifier ce niveau d’études: une pédagogie qui prendrait mieux en compte les «forts» et les plus «faibles» et une animation plus dynamique.

Dans ce contexte, la soirée-spectacle «La 8e» constitue le temps fort pour les plus jeunes, les nouveaux de 1ère année, invités à s’y exprimer pleinement. Ce spectacle et cette formule nouvelle fonctionnent pour la 2ème année, avec des tâtonnements certes, mais avec la ferme volonté d’y trouver un nouvel élan…

Le grand jour de nos premières !

C’est déjà devenu un « must » … et, cette année, 323 spectateurs (en plus des 120 élèves de première) ont pu dire «j’y étais»! Ce grand concours interclasses lancé dès novembre 2003 s’est, en effet, révélé un grand cru. Théâtre, sport, play-back, émission télé et épreuve «fil rouge»: chaque élève devait participer au minimum à un atelier et chaque classe devait chercher à emporter le prix décerné à chaque atelier.

Des nouveautés… Cette année, les play-back étaient composés de trois extraits de chansons: une datant d’avant 1965, une datant d’avant 1985 et une actuelle. Ils ont ainsi découvert des «trésors» qu’ils n’avaient jamais entendus… du Bourvil, du Trenet, de l’Adamo…! Les émissions télévisées devaient être des pastiches d’émissions existantes et devaient comprendre une partie vidéo (enregistrées et projetées sur écran géant) et une partie sur scène en direct. Enfin, un fil rouge : l’exécution par toute la classe d’une marche militaire avec figures imposées sur une musique de Strauss.

Première étape: imaginer et écrire puis, dès janvier, répétitions et enregistrements ont été bon train. La Maison a dû s’y faire avec quelquefois des situations cocassses…Trois élèves installés dans leur fauteuil au milieu de la cour d’honneur sous l’œil attentif d’un photographe: de quoi intriguer le directeur! Des rhétos en costumes de rêve accompagnant des petits sous les feux des projecteurs: la bibliothécaire a pensé qu’on tournait un James Bond !

Un trio de profs aux commandes (MM. Emonds, Remacle et Gabriel), de nombreux autres impliqués, les temps de midi consacrés aux répétitions, des heures de montages sur ordinateur, une tonne et demie de matériel professionnel pour transformer le réfectoire en salle de spectacle et, surtout, l’inépuisable enthousiasme des élèves et leur talent.

Le 19 février, quatre heures durant, ils ont ébloui le public ravi de découvrir «La 8e».

Rentrer chez soi après une telle fête? Ah non! La plupart des jeunes Saint-Rochîs ont préféré rester après le spectacle et, après un dernier jeu à l’extérieur, goûter pour une nuit au moins aux joies de l’internat! Le lendemain, calés par un copieux déjeuner, des souvenirs plein la tête, ils sont rentrés chez eux heureux et fiers de leur prestation.
A l’année prochaine pour d’autres aventures…

Ph. Remacle

Retour